Vidéo accélérée « timelapse » mode d’emploi

La vidéo accélérée, aussi appelée timelapse, est un film qui résulte d’un mélange de prises de vue photo et/ou vidéo qui sont ensuite assemblées par un monteur spécialisé dans les montages timelapse.

Comment préparer le tournage d’une vidéo accélérée

La préparation d’une vidéo accélérée est simple, qu’il s’agisse d’un chantier ou de tout autre sujet. Dans un premier temps il va falloir définir ce qu’on appelle l’intervalle de prise de vue timelapse. Cet intervalle définit la durée en seconde, minute ou heure entre chaque photo prise. Ce sont ces photos qui vont ensuite servir de support à la réalisation de la vidéo accélérée « timelapse ».
Pour choisir le meilleur intervalle de prise de vue timelapse il va falloir étudier le déroulé du chantier (ou autre sujet), à savoir sa durée, les différentes phases de construction et leur durée et enfin la durée d’heures ouvrées et exploitables dans la journée. Une fois ces éléments étudiés il va falloir calculer, en fonction de la durée souhaitée de la vidéo accélérée finale, quelle sera l’intervalle nécessaire. À ce résultat nous ajoutons dans notre calcul un pourcentage d’imprévus liés la plupart du temps à la météo qui pourrait rendre inexploitable une petite partie des images.

Prévoir l’implantation des LapseCam (caméra timelapse EcoLapse)

Toujours pendant la phase de préparation, nous allons étudier le site et les plans de la future construction afin de trouver les meilleurs angles de prise de vue, à savoir ceux qui permettront d’avoir le meilleur rendu vidéo accélérée possible. Le choix du ou des angles est important, car certains angles peuvent manquer de pertinence et la vidéo accélérée qui en résultera risquerait d’être moins pertinente. Le choix des angles de prise de vue timelapse est donc aussi important que le choix de l’intervalle de prise de vue timelapse pour réussir une vidéo accélérée.

Repérage sur chantier

Quand cela est possible, nous essayons de faire un repérage avant la pose, cela permet de tester les réseaux mobiles, l’ensoleillement (pour l’autonomie des boîtiers timelapse « LapseCam ») et surtout de vérifier la pertinence du choix des angles de prise de vue timelapse. Cela permet également d’anticiper quelques risques qui pourraient nuire à la réalisation finale de la vidéo timelapse. Lors de ce repérage, nous en profitons également pour étudier les supports sur lesquels les appareils de timelapse vont être posés afin de s’assurer de leur stabilité et de préparer leur pose. Le choix des support n’est pas anodin non plus, car un support sensible au vent, aux vibrations ou autre, risque de poser des problèmes de tremblement lors de l’assemblage de la vidéo accélérée.

La pose des LapseCam (caméra de timelapse EcoLapse)

Lors du rendez-vous de pose des timelapse, nous en profiterons pour évoquer avec notre client les conclusions établies lors de la phase préparatoire de la vidéo accélérée. Une fois la ou les LapseCam posées nous en profitons pour montrer l’angle de prise de vue timelapse à notre client afin qu’il valide celui-ci ou, si besoin, qu’il soit ajusté tant que nous somme sur place. En effet, si l’ajustement d’un angle de prise de vue reste possible tout au long de l’évolution du chantier, cela reste un acte à faire le moins souvent possible, sans quoi la vidéo accélérée en sera impactée. En revanche plus il y a d’angles de prise de vue sur le chantier moins un changement d’un angle de prise de vue sera visible sur le montage final de la vidéo accélérée.

Le suivi de la vidéo accélérée timelapse

Pendant toute la durée du chantier nous suivons nos LapseCam de très près. D’un point de vue purement technique, nous vérifions leur niveau de charge et l’efficacité du panneau solaire, la réception réseau et de manière globale son fonctionnement. Aussi, et c’est le plus gros de notre travail de suivi, nous surveillons l’évolution de votre chantier et vérifions chaque jour que l’angle de prise de vue et l’intervalle de prise de vue timelapse reste pertinent pour la réalisation de la vidéo accélérée finale.
De plus, chaque semaine sont sauvegardées les vidéos accélérées assemblées sur le serveur (vidéo timelapse brut avant montage), cela permet de sécuriser le suivi chantier et d’envisager la réalisation de la vidéo accélérée finale en toute sérénité.

Les hypothétiques interventions intermédiaires sur les caméras timelapse

Dans certains cas il est possible que nous ayons programmé, avec le client, des interventions intermédiaires pour, par exemple, rajouter un angle de prise de vue ou en modifier un. Les interventions intermédiaires permettent souvent d’avoir un rendu final plus dynamique de la vidéo accélérée. Ces interventions peuvent également être l’occasion de nettoyer les objectifs ou les panneaux solaires afin d’avoir la meilleure image possible pour le rendu final du film timelapse.

La dépose des LapseCam (caméra timelapse EcoLapse)

À la fin du chantier (ou de la phase concernée par la réalisation de la vidéo accélérée), nous intervenons pour déposer les LapseCam (caméra de timelapse EcoLapse). Cette étape est l’occasion de faire un point sur le déroulé de notre suivi chantier et de montrer à notre client les premiers éléments concrets de la vidéo accélérée, à savoir l’assemblage timelapse brut des photos. Les boîtiers déposés seront ensuite totalement démontés, nettoyés et à nouveau assemblés pour partir sur un autre chantier.

Le montage de la vidéo accélérée

L’étape du montage de la vidéo accélérée est courte en comparaison de la phase de suivi photo, mais elle reste importante. C’est cette étape qui va donner tout son dynamisme à la vidéo accélérée; nous allons trier les images, éliminer les éléments non probants, nettoyer la vidéo accélérée de ses images non pertinentes et enfin accélérer ou ralentir certaines phases en fonction de leur importance et de leur impact visuel. Enfin la vidéo accélérée sera retouchée en terme de colorimétrie et de transition afin que l’effet « accéléré » soit le plus fluide et naturel possible. En fin de montage, la vidéo accélérée est soumise à notre client qui si besoin pourra nous demander d’y apporter quelques modifications de finition ou pour valider celle-ci.

La livraison de la vidéo accélérée

Lorsque le client valide la vidéo accélérée, nous lui livrons cette vidéo accélérée au format de son choix sur clé USB ou en téléchargement. Dans tous les cas un fichier FullHD MP4 de cette vidéo accélérée sera fourni à notre client et archivé chez nous pendant au moins 3 ans. Une fois le fichier vidéo livré nous effacerons les milliers de photos de suivi chantier de nos serveurs; notre client, pourra, en option, disposer d’une copie de ces images exportées le cas échéant sur un disque dur.

La diffusion de votre vidéo accélérée

Une fois la vidéo accélérée entre les mains de notre client, celui-ci pourra en disposer librement. L’utilisation d’une musique libre de droits permet une large diffusion sans aucun souci et des plateformes de vidéo telles que YouTube, Daily Motion ou Viméo permettent de diffuser largement cette vidéo accélérée et de partager ce film timelapse sur les réseaux sociaux.

azerty